Julia Cagé revient sur les travaux de l'association Un Bout du Monde et sur les actions à venir pour les prochains mois.

Le mot de la Présidente d'Un Bout du Monde - Mai 2021


Chères adhérentes, Chers adhérents d'Un Bout du Monde,


Tout d'abord, je voulais vous remercier une nouvelle fois chaleureusement de votre soutien précieux et indispensable à notre association Un Bout du Monde.
Le paysage médiatique n'a jamais été aussi bousculé et la raison d'être d'Un Bout du Monde est plus pertinente que jamais.


Au cours des premiers mois de l'année, nous nous sommes mis en ordre de marche. Cela a pris du temps car nous sommes une petite structure qui essaie encore de trouver ses marques. Nous voici aujourd'hui prêts à agir et plus que jamais nous avons besoin de vous !


Vous l'avez peut-être suivi dans l'actualité, la mobilisation citoyenne, soutenue par Un Bout du Monde, a été forte autour de Science & Vie et elle n'a pas été vaine : le Ministère de la Culture a lancé fin décembre une mission pour réformer les aides à la presse et - nous l'espérons - changer les règles qui ont permis à un groupe comme Reworld Media de transformer ce journal historique en média "sans journaliste".


Mais du démantèlement de la branche média de Lagardère à la mise en vente des magazines du groupe Prisma en passant par le changement d'actionnariat qui s'annonce à M6 et RTL, les prochains mois s'annoncent à leurs tour très bousculés, et plus que jamais il est important de montrer aux salariés et journalistes des médias d'information que les citoyens sont de leur côté dans les combats qu'ils seront sans doute amenés à mener pour leur indépendance.


Un Bout du Monde possède trois armes : d'une part, son capital - grâce à vos dons et vos contributions ! - qui pourra lui permettre de venir en aide à de petits médias, et en particulier de faire entrer au capital salariés et lecteurs en cas de changement d'actionnariat.


D'autre part, l'outil juridique : souvent, les rédactions se retrouvent démunies lorsqu'elles sont en conflit avec leur actionnaire. Un Bout du Monde mettra au service des rédactions son expérience pour renforcer l'indépendance des journalistes dans de tels cas.


Enfin, notre plus belle arme, c'est vous ! L'exemple récent de Science & Vie l'a bien montré : c'est grâce à la mobilisation du plus grand nombre que l'on peut faire bouger les lignes. Les citoyens sont aussi les lecteurs des journaux, les téléspectateurs et les auditeurs : ils sont, aux côtés des journalistes, les meilleurs garants de l'indépendance.


Malheureusement enfin, la situation sanitaire nous empêche aujourd'hui d'organiser notre Assemblée Générale avant l'été. Elle aura lieu cependant dès la rentrée de septembre : on vous en reparle très bientôt !


Avec vous, grâce à vous, organisons la reconquête démocratique des médias !

Julia Cagé,
Présidente de l'association Un Bout du Monde



Je m'inscris à la newsletter

Nous avons besoin de vous !

En adhérant à l'association Un Bout du Monde, vous défendez l'indépendance des médias.

J'adhere a un bout du monde
En partenariat avec Cartooning for Peace